Vernissage festif au WAW ¬ Suzanne Navarro

Vous avez dit festif ?
Et oui, une soirée autour des toiles légères et des bronzes précieux de Suzanne Navarro,
entourée d’artistes de la danse, des mots et de la musique ; quelques humains accessibles
qui naturellement se mélangeront à d’autres, eux venus pour l’art et le spectacle,
pour être surpris et partager sourire aux lèvres autour d’un bon verre de vin,
ce que leurs sens leur révèlent et qu’ils n’ont peut-être pas chez eux …


WAW – Les vernissages festifs ¬ Suzanne NAVARRO «Et Caetera» | Vendredi 30 mars – 18h30 | 12, bld. Gambetta – Narbonne

Organisation : Valérie «Wally» Cazenave
Artiste : Suzanne Navarro
Invités : Camelia Gimenez (danse), Sandrine Garcia (textes et interprétation )
Catherine Coole (textes et interprétation ), Laurent Velluz (saxo )
et Anne Maillet (accordéon et chant )

>>> WAW – Espace CoWorking
>>> Suzanne Navarro
>>> Camelia Gimenez



 

Pocket

Un Escargot Sauvage à la Guinguette

 

Une soirée formidable de plus à la Guinguette de Tournebelle, merci à Fabrice d’avoir fait bon accueil à Jean-Louis Kubski et ses amis … Les Sax Peace Tools ont fait plus que chauffer la salle, ils l’ont mise debout ! Il ne restait plus à l’escargot qu’à dévoiler le contenu de sa coquille : une dizaine de musiciens et invités sur scène pétris de talents aussi divers qu’efficaces qui ont fait décoller le public avec les chansons de Jean-Louis, de celles qui parlent de la vie, de ses problèmes, mais aussi de ses joies, des amis, des amours …«Longue vie à l’Escargot Sauvage !»

 


La Guinguette de Tournebelle ¬ Sortie de l’album «L’Escargot Sauvage»
Samedi 31 mars – 21h | Écluse de Mandirac – Narbonne

Première partie : Sax Peace Tools

Saxophone ténor : Patrick Constant | Saxophone baryton et graille : Jean Catteau | Batterie : Vincent-Olivier Gonzalez

L’Escargot Sauvage

Paroles, musique, guitare et chant : Jean-Louis Kubski
Choristes : Sandra Jeanty, Ginette Corbières et Sid Jackman
Violon et chant : Abdel Bouzbiba
Guitare électrique : Hugues Maurin
Guitare basse : Pascal Poulet
Saxophones : Jean Catteau
Batterie et percussions : Adrien Arlin, James Arlin et Vincent-Olivier Gonzalez
Son : David Honté

>>> L’Escargot Sauvage
>>> Sax Peace Tools
>>> La Guinguette de Tournebelle



 

Pocket

Waw, Détruire ?!? …

Pas de bobos, ni de fauteuils cassés dans les locaux du WAW qui accueillait l’évènement,
car d’artistique «déconcertation» il s’agissait, et l’art dans ce domaine est aussi innocent semble-t-il,
qu’une jeune princesse peut l’être …

D’abord une petite célébration pour le démontage des toiles colorées du peintre Bruno,
puis la passionnante conférence de Bertrand Ducoureau qui a su guider l’assemblée dans les méandres,
parfois obscurs et/ou effrayants de certaines des œuvres qu’il a présentées …
Les interventions de l’excellent batteur André Mallau venant compléter parfaitement
la réflexion ici proposée, cette dernière s’est bien sûr prolongée par un agréable échange d’opinions
autour du long bar du WAW (merci Andrew !) ; merci à Valérie pour les bons vins en ces circonstances dégustés …


Universités Nomades ¬ «Détruire» | Vendredi 23 mars – 20h30 | 12, bld. Gambetta – Narbonne

Organisation : Thierry Gomar & Stéphane Kovalczyk
Conférencier : Bertrand Ducourau
Musicien invité à la batterie : André Mallau

>>> Les universités nomades
>>> WAW – Espace CoWorking
>>> Bruno Ottenheimer
>>> André Mallau



 

Pocket

Les Universités nomades au WAW : Woman Power

L’Art au féminin avec la conférencière Anne Bousquet, la pianiste Sophie Lee et la comédienne (Andrée Bencheterit).
L’événement est hébergé par le WAW — espace co-working —, prolongé par une aimable dégustation de vins locaux …


Universités Nomades ¬ «Woman Power» | Vendredi 16 février – 20h30 | 12, bld. Gambetta – Narbonne

Organisation : Thierry Gomar & Stéphane Kovalczyk

>>> Les universités nomades
>>> WAW – Espace CoWorking
>>> Sophie Lee



 

Pocket

Aller-retour La Terrasse – Panâme

«La Terrasse», un lieu agréable au pied de la cathédrale de Narbonne, à deux pas de chez soi ;
que demander de plus, surtout le matin alors que le soleil caresse ses tables créant des ombres qui me font rêver …
Bon mais parfois, il me faut monter à la capitale dont je suis amoureux pour la vie tant que je n’y réside pas !
J’y ai donc vite retrouvé quelques-une de mes vieilles pistes photographiques, mais cette fois à coups de téléphone :
tables de bistro, quais de scène, Parc de La Vilette — Folies donc —, couples en plein tango,
finalement zenitude, métro, gare de Lyon, TGV et retour à «La Terrasse», ma table préférée et ses ombres étranges …

>>> La Terrasse
>>> Le Parc de La Vilette


Pocket